Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
Soléa
Type : Entreprise
Effectifs 580
Mode de consolidation Opérationnel
Code(s) NAF : 945551018 - Transports routiers réguliers de voyageurs (4939A) - Grand Est (Mulhouse)
Descriptif Sommaire de l'activité : Soléa est une SAEML (Société Anonyme d’Economie Mixte Locale), en charge de l’exploitation des transports urbains de l’agglomération de Mulhouse (m2A).

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
4.6
2
38.9
3
0
4
0.4
5
0
6
3.8
7
0
8
14
9
7.3
10
8.9
11
3.2
12
0
13
0
14
0
15
0
16
0
17
10.2
18
0
19
0
20
0
21
0
22
6.5
23
2.4

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 13. Déplacements professionnels
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 22. Déplacements domicile travail
  • 23. Autres émissions indirectes

Scope 3 non calculé

  • 12. Transport de marchandise amont
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval

Le volume de réduction attendu pour les scopes 1 et 2 est de 622.0 tCO2e

Adapter les consignes de chauffage : baisser la température en périodes inoccupées (nuit, week-end…).

Adapter les consignes de chauffage : baisser la température en périodes d’occupation. Pour chaque réduction de 1°C de la température de confort, une diminution de 7% des émissions de GES peut être attendue.

Sensibiliser les collaborateurs à la gestion de l'énergie (éclairage, climatisation, chauffage, etc.) pour améliorer leur comportement.

Réaliser un guide de bonnes pratiques énergétiques à destination des collaborateurs.

Réaliser ou poursuivre des formations à l’écoconduite afin de modifier les comportements et réduire les consommations.

Suivre les consommations par conducteur, afin de cibler ceux présentant un besoin de formation à l’écoconduite.

Poursuivre la modernisation de la flotte de bus et cars :

- choisir une puissance adaptée (une puissance trop élevée étant un facteur de surconsommation)

- privilégier les boites de vitesse robotisées plutôt que les boîtes de vitesse manuelles ou automatiques

Moderniser la flotte des véhicules légers à disposition.

Favoriser l’utilisation de véhicules électriques ou hybrides.

Mettre en place un contrôle d’étanchéité des circuits de fluides frigorigènes contenant plus de 2 kg de fluide.

S’assurer de la conservation de l’ensemble des fiches d’intervention et attestations de contrôle pendant au moins 5 ans.

Adapter les consignes de climatisation : fonctionnement à partir de 26°C.

* Champs obligatoires
45922 membres inscrits
5054 facteurs d'émissions validés
3514 bilans GES publiés
18 guides sectoriels