Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
ONYX Auvergne Rhône-Alpes
Type : Entreprise
Effectifs 751
Mode de consolidation Opérationnel
Code(s) NAF : 302590898 - Collecte des déchets non dangereux (3811Z) - Auvergne-Rhône-Alpes (VAULX EN VELIN)
Descriptif Sommaire de l'activité : Collecte et traitement de déchets

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
0.8
2
2.7
3
0.3
4
7.5
5
0
6
88.7
7
0
8
0
9
0
10
0
11
0
12
0
13
0
14
0
15
0
16
0
17
0
18
0
19
0
20
0
21
0
22
0
23
0

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

Scope 3 non calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 13. Déplacements professionnels
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 22. Déplacements domicile travail
  • 23. Autres émissions indirectes

Le volume de réduction attendu pour les scopes 1 et 2 est de 582.0 tCO2e

Action 1 : Sensibilisation à l’éco-conduite

  • Détail de l’action : la consommation de carburant des camions est directement liée la manière de conduire. Il est intéressant de proposer des aides (séances de sensibilisation, fascicules…) permettant d’inciter continuellement les chauffeurs à adopter un comportement minimisant la consommation de carburant des véhicules.

 

  • Moyen mise en œuvre : Favoriser les démarche de sensibilisation d’aide à la conduite des chauffeurs pour limiter la consommation moyenne des camions de collecte de déchets. .

 

  • Impact sur les émissions : Impact difficilement quantifiable a priori

 

  • Echéance : 2022


 

Action 2 : Logiciel d’optimisation des tournées :

  • Détail de l’action : la consommation de carburant des camions est directement liée à l’importance de la tournée et à son optimisation. Il serait intéressant que la tournée puisse s’ajuster en fonctionnement des conditions rencontrées. Cela aurait pour effet de diminuer le nombre de kilomètre ce qui entraînerait une diminution de la consommation de carburant.

 

  • Moyen mise en œuvre : Poursuivre et favoriser la mise en place d’un outil dynamique d’aide à l’optimisation des tournées dans le but d’optimiser les collectes.

 

  • Impact sur les émissions : Impact difficilement quantifiable a priori

 

  • Echéance : 2022


 

Action 3 : Optimiser les tournées de collectes municipales

  • Détail de l’action : la consommation de carburant des camions est directement liée à l’importance de la tournée et à son optimisation. Il serait intéressant que la tournée puisse s’ajuster en fonctionnement du taux de remplissage des bennes pour que les camions ne parcourent pas de distance inutile si les bennes ne sont pas pleines. Cela aurait pour effet de diminuer le nombre de kilomètre ce qui entraînerait une diminution de la consommation de carburant.

 

  • Moyen mise en œuvre : Favoriser la mise en place de la digitalisation de la collecte dans le but d’optimiser les collectes en fonction du taux de remplissage. Mettre en place des tests et consolider les retours d’expériences pour l’amélioration des dispositifs utilisés.

 

  • Impact sur les émissions : Impact difficilement quantifiable a priori

 

  • Echéance : 2022


 

Action 4 : Modernisation des Véhicules opérationnels

  • Détail de l’action : la consommation de carburant des camions est directement liée à la technologie de motorisation et boite de vitesse. Il existe des moteurs plus coupleux à bas régime qui permettent une diminution de la consommation de carburant tout en ayant une utilisation adéquate et des boîtes de vitesses “robotisées” qui optimisent les changements de rapport. Ces deux éléments permettent une nette diminution de la consommation de carburant.

 

  • Moyen mise en œuvre : lors du renouvellement du parc, opter pour des camions munis de moteur plus coupleux à bas régime et boîtes robotisées pour réduire la consommation de carburant. 

 

  • Impact sur les émissions : Gain de 5% sur la consommation de carburant, ce qui correspond à une réduction de 500 tonnes de CO2 équivalent.

 

  • Echéance : 2022



 

Action 5 : Modernisation des Véhicules opérationnels #2

  • Détail de l’action : La consommation de carburants fossiles est responsable de la majorité des émissions et il serait intéressant de tester l’utilisation de camions électriques ou fonctionnant au Biocarburant, moins émetteurs de gaz à effet de serre.  

 

  • Moyen mise en œuvre : Étudier la mise en place de camions électriques / Biocarburant pour effectuer des tests pour évaluer la pertinence de ces types de motorisations. 

 

  • Impact sur les émissions : Impact difficilement quantifiable a priori

 

  • Echéance : 2022


 

Action 6 : Audits énergétiques : ok

  • Détail de l’action : Les audits énergétiques permettent l’identification des actions de réduction sur les postes de combustion de sources fixes et de consommation d’électricité

 

  • Moyen mise en œuvre : La réalisation d’audits énergétiques imposée par la réglementation française pour Veolia RVD est décalée au premier semestre 2020. Des mesures seront prise à postériori.

 

  • Impact sur les émissions : Impact difficilement quantifiable a priori

 

  • Echéance : 2022


 

Action 7 : Modernisation des véhicules de service : ok

  • Détail de l’action : la consommation de carburant des véhicules est directement liée à la technologie de sa motorisation. Il serait intéressant de procéder à un ajustement des motorisations (hybrides, électriques…) adaptées aux besoins de l’utilisateur final. 

 

  • Moyen mise en œuvre : Proposer ou imposer des véhicules moins émetteurs de CO2 adaptés aux besoins, lors du renouvellement des véhicules. Des équipements favorables à la réduction des consommations doivent être installés (régulateur de vitesse, GPS, etc…)

 

  • Impact sur les émissions : Impact difficilement quantifiable a priori

 

  • Echéance : 2022


 

Action 8 : Amélioration du taux de captage de nos installations de stockage de déchets

  • Détail de l’action : Les ISDND stockent des déchets non dangereux dont les matières fermentescibles produisent par dégradation anaérobie du biogaz, principalement constitué de méthane et de gaz carbonique. Ce biogaz est capté par des réseaux de drains horizontaux et de puits verticaux pour être ensuite très majoritairement valorisé sous forme d’électricité et de chaleur ou éventuellement torché en cas d'indisponibilité des outils de valorisation.

Il serait pertinent d’améliorer le taux de captage du biogaz en optimisant le réglage de ces réseaux et en augmentant leur densité permettant ainsi de réduire les émissions directes de méthane dans l’atmosphère.

 

  • Moyens mis en œuvre sur le captage du biogaz : Optimisation du réglage de ces réseaux, augmentation éventuelle du nombre de puits verticaux, amélioration des réseaux de drains horizontaux.

 

  • Impact sur les émissions : Un gain de 3% sur le taux de captage est estimé, ce qui correspond à une réduction de 1 175 tonnes de CO2 équivalent.

 

  • Echéance : 2022



 

Description de la personne morale concernée

 

Raison sociale : ONYX Auvergne Rhône-Alpes

 

Code NAF : 3811Z

 

Code SIREN : 302 590 898

 

Adresse : 2/4, avenue des Canuts 69120 VAULX EN VELIN

 

Nombre de salariés : 776  collaborateurs

 

Description sommaire de l’activité : ONYX Auvergne Rhône Alpes est spécialisée dans les services de collecte et de traitement des déchets auprès des collectivités et industries locales. 

 

Mode de consolidation : contrôle opérationnel

 

Schéma des périmètres organisationnels de la PM retenu : Le périmètre organisationnel englobe les SIRET suivants : 00417, 00425, 00540, 00441, 00474, 00649, 00557, 00581, 00326, 00599, 00607, 00276, 00193,

00615, 00508, 00490, 00516, 00177, 00318, 00268, 00102, 00359, 00110, 00524, 00623.



 

Description du périmètre opérationnel retenu : 

Le périmètre du bilan GES de ONYX ARA comprend les postes d’émissions obligatoires définis par la réglementation, soit les émissions directes (Scope 1) et indirectes associées aux consommations d’énergie (Scope 2). Les émissions indirectes associées au Scope 3 n’ont pas été prises en compte.

 

Pour ressourcer la planète :
1 – Gérer durablement les ressources naturelles en favorisant l’économie circulaire

2 – Contribuer à la lutter contre le dérèglement climatique
3 – Préserver et restaurer la biodiversité


Pour ressourcer les territoires :
4 – Construire de nouveaux modèles de relations
et de création de valeur avec nos parties prenantes
5 – Contribuer au développement et à l’a! ractivité des territoires
6 – Fournir et maintenir des services essentiels
à la santé et au développement humain

Pour les femmes et les hommes de notre entreprise :

7 – Garantir un environnement de travail sain et sécurisé

8 – Favoriser le développement professionnel et l’engagement de chaque salarié

9 – Garantir le respect des diversités et des droits humains et sociaux fondamentaux au sein de l’entreprise

Emissions directes de GES :

Les émissions directes de GES sont générées par les sources fixes et mobiles de combustion nécessaires aux activités de la personne morale, associées à des équipements contrôlés par l’entité. En 2018, le scope 1 totalise 54 465 tCO2eq, en baisse de 25% par rapport à 2014.

 

Emissions des sources fixes de combustion

Les sources fixes de combustion correspondent aux émissions générées par l’utilisation de combustibles nécessaires aux opérations des procédés de l’activité. En 2018, ce poste représente 2 128 tCO2eq, en baisse de  54% par rapport à 2014. Ce poste contribue ainsi pour 4% des émissions reportées en 2018.

 

Emissions des sources mobiles de combustion

Les sources mobiles de combustion correspondent aux carburants consommés par les véhicules contrôlés par l’entité : camions de collectes des déchets, véhicules de services et véhicules de nettoyage. Sur l’exercice 2018, ce poste représente 10 358 tCO2eq, quasi identique à 2014. Ce poste correspond à 18% des émissions reportées en 2018.

 

Emissions directes fugitives

Les procédés de compostage émettent de façon non contrôlée du méthane et du protoxyde d’azote, associés aux émissions fugitives. En 2018, ce poste totalise 2 823 tCO2eq, en baisse de 9% par rapport à 2014. Ce poste contribue pour 5% des émissions reportées en 2018.

 

Les procédés de stockage émettent du méthane, associés aux émissions diffuses.

En 2018, ce poste totalise 39 155 tCO2eq, en baisse de 28% par rapport à 2014. Ce poste contribue pour 71 % des émissions reportées en 2018. 

 

* Champs obligatoires
44450 membres inscrits
5056 facteurs d'émissions validés
3417 bilans GES publiés
18 guides sectoriels