Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
INRAE
Type : Etablissement public
Effectifs 10500
Mode de consolidation Opérationnel
Code(s) NAF : 180070039 - Recherche-développement en autres sciences physiques et naturelles (7219Z) - Île-de-France (Paris)
Descriptif Sommaire de l'activité : établissement de recherche en agriculture, alimentation, et environnement

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
14
2
1.9
3
20.3
4
2.5
5
0
6
2.9
7
0.1
8
4.1
9
0.7
10
29.3
11
nc
12
nc
13
9.5
14
nc
15
nc
16
nc
17
nc
18
nc
19
nc
20
nc
21
nc
22
14.6
23
0

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 13. Déplacements professionnels
  • 22. Déplacements domicile travail
  • 23. Autres émissions indirectes

Scope 3 non calculé

  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval

Le volume de réduction attendu pour le scope 1 est de 1.0 tCO2e

Ces actions seront précisées début 2021.

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Reconnu pour la qualité de ses recherches et son envergure mondiale, INRAE est un acteur économique important : employeur de 12 000 personnes, responsable de 10 000 ha, budget de plus d’un milliard d’euros, il doit veiller aux impacts de son fonctionnement général, dans ses décisions et ses activités, sur la société et l’environnement.

Il a donc intégré dans son projet d’établissement à 10 ans une stratégie de développement durable et de responsabilité sociétale.

Cette stratégie intègre la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à ses activités en s’inscrivant dans la stratégie nationale Bas Carbone. Elle intègre également la mise en œuvre de la circulaire ministérielle «Services Publics Ecoresponsables» (SPE) du 25 février 2020 visant l’exemplarité des activités des administrations et opérateurs de l’état sur les thèmes des économies d’énergie, de la mobilité, des économies de ressources, de la réduction des déchets, de la préservation de la biodiversité et des achats publics.

Au-delà de l’exemplarité et de ces éléments inhérents à toute organisation résolument engagée pour le développement durable à travers sa stratégie RS, INRAE a pour ambition de modifier profondément le sens au travail et son identité en tant qu’acteur social et public pour atteindre un développement durable dans tous ses secteurs d’activité. A travers un fonctionnement responsable et en cohérence avec ses objectifs de recherche, l’Institut alors contribuera pleinement à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) par la France, fixés en septembre 2015 par les 193 états membres de l’ONU (Agenda 2030).

Fort du bilan des émissions réalisé avec ce BEGES, INRAE va élaborer un plan d'action de réduction de ces émissions en lien avec les acteurs de l'établissement concernés.

L’INRAE a réalisé en 2020 son premier bilan d’émissions de gaz à effet de serre.

 

Dans le cadre de cet exercice, ont été pris en compte les postes d’émissions suivants :

  • Poste 1 - Sources fixes de combustion
  • Poste 2 - Sources mobiles à moteur thermique
  • Poste 3 - Procédés hors énergie
  • Poste 4 - Fugitives
  • Poste 5 - Issues de la biomasse (sols et forêts)

* Champs obligatoires
39572 membres inscrits
4813 facteurs d'émissions validés
3282 bilans GES publiés
18 guides sectoriels