Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
Université de Tours
Type : Etablissement public
Effectifs 2500
Mode de consolidation Opérationnel
Code(s) NAF : 193708005 - Enseignement supérieur (8542Z) - Centre-Val de Loire (Tours cedex 1)
Descriptif Sommaire de l'activité : Pluridisciplinaire (Arts et Sciences Humaines, Droit, Economie, Gestion et commerce, Lettres et Langues, Santé, Sciences et Techniques, 2 IUT, 1 école d'ingénieurs), l'université est située au cœur de Tours mais aussi à Blois.

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
60.1
2
0.8
3
0
4
11.5
5
0
6
10.2
7
0
8
17.5
9
nc
10
nc
11
nc
12
nc
13
nc
14
nc
15
nc
16
nc
17
nc
18
nc
19
nc
20
nc
21
nc
22
nc
23
nc

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »

Scope 3 non calculé

  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 13. Déplacements professionnels
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 22. Déplacements domicile travail
  • 23. Autres émissions indirectes

Le volume de réduction attendu pour les scopes 1 et 2 est de 204.0 tCO2e

Depuis 2017, six groupes de travail thématiques se sont organisés autour d’une question transverse : comment voyez-vous l’université en 2040 ?

  1. Biodiversité ;
  2. Gestions des déchets ;
  3. Transports et mobilités : Tracé de la 2e ligne du tramway et Audit des parkings et garages à vélos ;
  4. Performance énergétique : raccordement au réseau de chaleur urbain (à 73 % biomasse) de plusieurs sites : Plat d’Etain (bâtiments A à G), Tonnellé (bâtiments Victor Hugo, Dutrochet, H, J et O), La Riche (bâtiment A. Gouazé) et Tanneurs (bâtiments A à D) ;
  5. Qualité de vie au travail ;
  6. Alimentation.

Pluridisciplinaire (Arts et Sciences Humaines, Droit, Economie, Gestion et commerce, Lettres et Langues, Santé, Sciences et Techniques, 2 IUT, 1 école d'ingénieurs), l'université est située au cœur de Tours mais aussi à Blois.

Avec plus de 36 laboratoires de recherche, elle s'affiche comme la première institution de recherche publique en région Centre Val-de-Loire.

Elle se distingue par la richesse de son offre culturelle, avec une salle de spectacles de près de 600 places et un passeport culturel étudiant donnant accès à plus de 65 structures culturelles régionales à des tarifs privilégiés !

Chiffres clés :

  • 30 000 étudiants dont 11% de nationalité étrangère ;
  • Plus de 1200 enseignants et enseignants-chercheurs ;
  • Plus de 1290 personnels de Bibliothèques, Ingénieurs, Administratifs, Techniciens, de Service et de Santé (BIATSS) ;
  • 36 laboratoires et structures de recherche labellisées.

Composante essentielle du territoire régional, l’université de Tours est pleinement consciente de sa qualité d’acteur responsable : face aux défis écologiques, économiques et sociétaux, elle s’engage dans une démarche éthique durable en matière d’enseignement et de recherche qu’elle généralise à l’ensemble de ses actions.

Un label "Université 2040" a été créé. Il a l’ambition de diffuser le développement durable dans le fonctionnement et la vie de l’établissement, de développer des dispositifs exemplaires voire innovants. Chacun et chacune peut s'approprier la démarche et associer le développement durable à ses missions et à son quotidien au sein de l'université. Afin de mieux identifier les actions et les initiatives en faveur du développement durable, qu'elles soient proposées par Université 2040, les groupes de travail, les personnels ou encore les étudiants. Il permettra aussi de fédérer autour du développement durable au sein de l'université de Tours. Ce label, vous l'avez choisi lors d'un vote en février 2019.

Un Plan vert a été présenté au Conseil d'administration de l'université de Tours en décembre 2017. Le référentiel Plan Vert (ou DD&RS), construit autour de 5 axes, a deux fonctions. Il permet d’auto-évaluer et d’assurer un suivi de la mise en œuvre du développement durable dans l’établissement. Il est également le support de la labellisation « DD&RS » que peuvent solliciter les établissements et dont l’opérateur est le Collectif pour l’Intégration de la Responsabilité Sociétale et du développement durable dans I‘Enseignement Supérieur (CIRSES). Le canevas Plan Vert, qui reprend les 9 défis clés de la Stratégie Européenne du Développement. L’Université de Tours s’est engagée en 2009 dans une démarche de développement durable qui a conduit à mettre en place des initiatives ponctuelles, essentiellement tournées vers la protection de l'environnement.

D’autres actions, relevant de la responsabilité sociétale, ont été également menées. Un diagnostic de ses actions a été dressé permettant d’engager une auto-évaluation appuyée sur le référentiel Pan Vert (Partie I) et de construire une démarche transversale pour élaborer le Plan « Université 2040 » d’intégration du développement durable (Partie II).

Catégorie 1 (émissions directes) :

  • Poste 1 : Emissions directes des sources de combustion :

Consommation de gaz naturel : 16 684 500 kWh PCS ;

 

  • Poste 2 : Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique :

Consommation de gazole : 12 500 litres ;

Consommation d’essence : 3 100 litres ;

 

  • Poste 3 : Emissions directes des procédés hors énergie :

Non concerné (pas d’émissions directes des procédés hors énergie)

 

  • Poste 4 : Emissions directes fugitives :

Pertes de gaz frigorigènes : 18 kg de R410a, 20 kg de R422d, 17 kg de R407c et 109 kg de R404a ;

 

  • Poste 5 : Emissions issues de la biomasse :

Non concerné (pas d’émissions issues de la biomasse) 

* Champs obligatoires
31055 membres inscrits
2970 facteurs d'émissions validés
2923 bilans GES publiés
18 guides sectoriels