Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
Le Grand Périgueux
Nouvelle-Aquitaine -  24000 - PERIGUEUX
   
Type : Collectivité territoriale (dont EPCI)
Type de collectivité : Communauté d'agglomération
Nombre d'agents 500
Population : 103200

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
40.6
2
21.7
3
2.2
4
0
5
2.7
6
6.7
7
5.7
8
20.3
9
0
10
0
11
0
12
0
13
0
14
0
15
0
16
0
17
0
18
0
19
0
20
0
21
0
22
0
23
0

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »

Scope 3 non calculé

  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 13. Déplacements professionnels
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 22. Déplacements domicile travail
  • 23. Autres émissions indirectes

Le volume de réduction attendu pour les scopes 1 et 2 est de 395.0 tCO2e

Le rapport PCAET sera disponible début 2019.

En matière de gouvernance et de pilotage, les actions prévues seraient les suivantes :

- s'engager sur le plan d'action interne et des objectifs énergie/GES chiffrés,

- mettre en place un tableau de bord de suivi des actions, avec des indicateurs opérationnels et GES,

- restituer annuellement (avec le rapport Développement durable) le suivi énergétique du patrimoine.

- élaborer un PPI de rénovation énergétique du patrimoine,

- définir une charte d'achats responsables et mettre en place des éco-conditionnalités dans les appels d'offre pour les achats et les travaux.

Les principaux moyens d’action sur le poste Déplacements seraient :
- la fiabilisation du suivi des consommations (carburant et kilométrage) afin d’en présenter un suivi dans le temps pour évaluer l’évolution de la performance énergétique (litres / 100 km) des véhicules,
- l’éco-conduite pour les agents conducteurs réguliers,
- l’attention portée à l’étiquette CO2 des véhicules, et l’optimisation de la flotte,
- la mise en place de véhicules à motorisation alternative : électrique, hybride, voire GNV (Gaz Naturel Véhicule),
- la mise à disposition dans les services pour lesquels c’est pertinent, de vélos électriques pour des déplacements réguliers pas trop longs.

Les principaux moyens d’action sur le poste "hors énergie", émissions directes seraient :
- amélioration du rendement des stations d’épuration (pour diminuer les DCO en sortie),
- attention portée au facteur d’émission des gaz réfrigérants dans les installations, 

       ⇒ expérimentalement, des gaz réfrigérants à faible impact (CO2, NH3 des machines fonctionnant au gaz),
- et surtout le travail sur le bioclimatisme pour éviter la mise en place de climatisations.

Les principaux moyens d’action sur le poste "hors énergie" déstockage de carbone, seraient :
- L’intégration, autant que possible, d’espaces végétalisés lors des opérations sur le foncier.
- Limitation de l’artificialisation des aménagements par des techniques moins impactantes (génie végétal, travail sur les largeurs de voirie…)
- Les démarches environnementales de type Iso 14001 ont pour objectif de pérenniser des actions environnementales dans la durée (car l’aménagement d’une ZAC est long - 10 à 40 ans)

L’organigramme de l’agglomération permet d’identifier les compétences exercées directement, avec éventuellement délégation de service public, ou par des organismes rattachés (Péribus, Grand Périgueux Habitat). Toutes ces compétences sont intégrées au périmètre du bilan GES. En revanche les compétences transférées à des organismes extérieurs ne sont pas considérées dans le bilan ; il s’agit en particulier du traitement des déchets, confié au SMD3.

Plusieurs initiatives dans le domaine de l’écologie et de la transition énergétique ont déjà été mises en oeuvre sur le territoire : la thermographie aérienne en 2010, l’Agenda 21 dès 2011, le plan climat énergie territorial en 2012, l’opération éco-citoyenne ClimActe auprès de 52 familles de 2012 à 2014, le défi des Familles à Energie Positive de 2012 à 2015, l’action Class’Environnement auprès des écoles primaires en 2016-2017.

Actuellement, le Grand Périgueux élabore son Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) et son Plan Climat Air Energie Territorial. Ce dernier sera appliqué dès 2019 pour une durée de 6 ans.

D'un point de vue réglementaire, le PLUI doit prendre en compte les objectifs du Plan Climat Air Énergie Territorial. Ceux-ci se traduisent à différents niveaux notamment, la densification de l'urbanisation du territoire, et l’adaptation des formes urbaines aux enjeux énergétiques et climatiques.

Afin d’accélérer la transition énergétique, des interventions spécifiques complémentaires sont en cours de réalisation pour protéger l’environnement et gérer les effets du changement climatique dans une optique environnementale mais aussi économique et sociale : optimisation de la gestion des ressources naturelles (eau et forêt notamment), mais aussi des enjeux énergétiques.

L’amélioration de la qualité de l’eau de la rivière Isle est aussi un objectif de la collectivité pour en assurer une meilleure exploitation, et une gestion de la biosphère Unesco. Une modernisation du réseau d’assainissement dans les communes est d’ailleurs prévue.

* Champs obligatoires
48285 membres inscrits
5075 facteurs d'émissions validés
3611 bilans GES publiés
18 guides sectoriels