Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
BANQUE POPULAIRE AQUITAINE CENTRE ATLANTIQUE
Type : Entreprise
Effectifs 2457
Mode de consolidation Opérationnel
Code(s) NAF : 755501590 - Autres intermédiations monétaires (6419Z) - Nouvelle-Aquitaine (BORDEAUX)
Descriptif Sommaire de l'activité : Banque et Assurance

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
2.1
2
2.6
3
0
4
0.8
5
0
6
3.3
7
0
8
1.8
9
41.7
10
8.9
11
0.1
12
8.9
13
3
14
0
15
0
16
0
17
7.3
18
0
19
0
20
0
21
0
22
0
23
19.5

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 13. Déplacements professionnels
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 23. Autres émissions indirectes

Scope 3 non calculé

  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 22. Déplacements domicile travail

Banque coopérative régionale, la BPACA accompagne en proximité ses clients entrepreneurs, professionnels, agriculteurs et particuliers. Avec l'épargne qu'elle collecte en région, elle participe au développement économique de son territoire, elle soutient ceux qui entreprennent.
  
Fidèle à ses valeurs, elle met à disposition de sa clientèle tous les services d’une grande banque.
Les femmes et les hommes de la BPACA s'engagent au quotidien pour donner vie aux projets de leurs clients et sociétaires.
 
Banque coopérative régionale, la BPACA dispose d’un réseau de 211 agences, dont une e-Agence, réparties sur 11 départements : Charente, Charente-Maritime, Corrèze (Canton de Brive), Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Haute-Vienne et Sud de la Vienne.
  • une population d'environ 5 millions d'habitants
  • un territoire qui représente 70 000 km²
  • une région attractive
  • un tissu économique diversifié

La démarche environnementale de la Banque Populaire comporte deux volets principaux :

  • Le soutien à la croissance verte

L’impact majeur des banques en matière d’environnement est principalement indirect, à travers les projets qu’elles financent. Conscientes de ces enjeux, la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique vise à accompagner l’émergence de filières d’entreprises en pointe sur les éco-activités (assainissement de l’eau, recyclage et valorisation énergétique des déchets, dépollution des sites, énergies renouvelables) mais aussi de soutenir l’évolution de certains secteurs vers une politique de mieux-disant environnemental, en particulier les transports, l’agriculture et le bâtiment.

  • La réduction de l’empreinte environnementale

Outre les impacts indirects de ses activités de financement, la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique génère, dans son activité quotidienne, des impacts directs sur l’environnement. En tant que banque disposant d’un réseau commercial, les enjeux portent principalement sur les déplacements, les bâtiments et les consommables : réduire les postes de consommation, augmenter la part des ressources renouvelables et améliorer le recyclage en aval sont les objectifs majeurs.

Cette démarche est portée par la cellule de coordination RSE, qui est notamment chargée de réaliser le bilan des gaz à effet de serre. Des actions de sensibilisation des collaborateurs ont été mises en place notamment dans le domaine du tri sélectif des déchets.

  1. Les émissions directes de GES, évaluées séparément par poste et pour chaque GES en tonnes et en équivalent CO2

Cette catégorie d’émissions comprend :

  • Les consommations d’énergie des sources fixes

  • Les consommations d’énergie des sources mobiles

  • Les fuites de fluides frigorigènes

Ces émissions pour l’année 2014 s’élèvent à 1374 teqCO2

Responsable du suivi Karine BROUTIN 
Fonction Responsable Service RSE
Courriel karine.broutin@bpaca.banquepopulaire.fr
* Champs obligatoires
28046 membres inscrits
2903 facteurs d'émissions validés
2740 bilans GES publiés
18 guides sectoriels