Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
RAMBOUILLET TERRITOIRES
Île-de-France -  78120 - RAMBOUILELT
   
Type : Collectivité territoriale (dont EPCI)
Type de collectivité : Communauté d'agglomération
Nombre d'agents 159
Population : 78000

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
23.5
2
0.2
3
0
4
0
5
0
6
2.6
7
0
8
5.6
9
4.2
10
33.8
11
0.2
12
0
13
0.2
14
nc
15
nc
16
16
17
nc
18
nc
19
nc
20
nc
21
nc
22
13.7
23
nc

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 13. Déplacements professionnels
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 22. Déplacements domicile travail

Scope 3 non calculé

  • 12. Transport de marchandise amont
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 23. Autres émissions indirectes

Le volume de réduction attendu pour le scope 1 est de 0.0 tCO2e

http://www.rt78.fr/action/plan-climat-energie-territorial

 

La communauté d’agglomération Rambouillet Territoires est un EPCI à fiscalité propre, né sous le nom de Communauté de communes Plaines et Forêts d’Yveline le 12 décembre 2003 (date de l’arrêté préfectoral portant création de l’EPCI) et regroupait 14 communes. Aujourd’hui, après plusieurs extensions de périmètre et changements de statuts, la communauté d’agglomération Rambouillet Territoires regroupe 36 communes pour une superficie de 630 km2 et accueillant plus de 77 700 habitants.

Elle est située aux portes du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse (19 communes de l’EPCI y sont adhérentes), au cœur du massif de la Forêt de Rambouillet, deuxième massif forestier de l’Île-de-France. Située à 56 km de Paris, elle est à la frange de l’Île-de-France.

La superficie et la localisation du territoire en font une interface entre différents paysages. En dépit de la forte urbanisation de l’aire parisienne qui a commencé il y a une cinquantaine d’années, l’espace urbain est concentré dans le nord-est du département, faisant de Rambouillet Territoires un espace essentiellement forestier et agricole au tissu urbain relâché.

Le massif forestier, élément majeur de l’identité du territoire, s’étend au nord sur environ 30 000 hectares, au-delà du territoire intercommunal, entouré d’un paysage mixte de clairières et de vallées. Bien irrigué, il comporte de nombreuses zones humides. Cet espace bénéficie de protections en tant que réservoir de biodiversité végétale et animale, ce qui limite fortement l’urbanisation pour les villes alentours.

L’intercommunalité  est  limitrophe  de  l’Eure-et-Loir à l’ouest et de l’Essonne, à l’est. Y commence notamment la plaine de la Beauce, qui se prolonge au sud avec de grandes exploitations céréalières.

Son périmètre est identique à celui du Schéma de cohérence territoriale du sud Yvelines (SCOT).

Le territoire bénéficie d’une desserte routière et ferroviaire, très accessible avec la Route Nationale 10, les autoroutes A10 et A11 à proximité ainsi que leurs sorties, et une ligne SNCF desservant les gares des Essarts-le-Roi, du Perray-en-Yvelines, de Rambouillet et de Gazeran.

La mixité entre le milieu rural et le milieu urbain est une des caractéristiques dominantes du territoire, organisé autour du noyau urbain fort de Rambouillet.

Monsieur Marc ROBERT, Maire de Rambouillet, préside Rambouillet Territoires. L’exécutif est constitué de 14 Vice-présidents. Le Conseil communautaire réunit 66 élus.

Elle exerce de plein droit en lieu et place des communes membres des compétences obligatoires, optionnelles et facultatives :

  • Le développement économique
  • L’aménagement de l’espace communautaire
  • L’équilibre social de l’habitat
  • La politique de la ville
  • La GEMAPI
  • L’accueil des gens du voyage
  • La collecte et le traitement des déchets des ménages et déchets assimilés
  • La création ou l’aménagement et entretien de voirie d’intérêt communautaire
  • Le transport : Rambouillet Territoires participe à l’organisation du transport de personnes sur son territoire
  • La création ou aménagement et gestion de parcs de stationnement d’intérêt communautaire
  • La ​protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie
  • La construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire
  • L’action sociale d’intérêt communautaire
  • L’assainissement non collectif, qui deviendra une compétence obligatoire en 2020

Consciente de différents enjeux écologiques, économiques et sociétaux en cours et à venir, Rambouillet Territoires est engagée dans une démarche active de développement durable qui s’est concrétisée par la mise en œuvre d’un Agenda 21 communautaire. Le PCAET y constitue son volet « lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère » et permet de rendre sa partie « climat-air-énergie » plus opérationnelle.

Depuis 2011, la Communauté d’agglomération a mis en œuvre des actions contribuant à lutter contre le changement climatique et à réduire la consommation d’énergie d’origine fossile et fissile. Des projets ambitieux ont été réalisés comme la réhabilitation de bâtiments anciens pour l’implantation de micro-crèches, avec des objectifs d’économie d’énergie. En ce qui concerne la maitrise de la consommation d’énergie, plusieurs communes du territoire sont accompagnées par un conseiller en énergie partagé qui a pour mission principale de trouver des solutions concrètes pour réduire leur consommation d’énergie. Un service identique est aussi proposé à l’ensemble des particuliers et petites entreprises qui ont ainsi la possibilité d’obtenir des conseils gratuits et objectifs via des permanences espace info-énergie.

Pour la gestion des déchets, une attention particulière est accordée au tri au sein des services de Rambouillet Territoires. L’éducation à l’environnement se fait sur différentes thématiques et sous différentes formes, régulièrement en partenariat avec des acteurs locaux : exposition et communication accrue auprès des habitants (site Internet, articles dans la lettre d’information et la presse locale, stands développement durable lors des évènements organisés par les différents partenaires), sensibilisation sur la sobriété énergétique et la place de l’abeille dans notre écosystème, information sur la gestion durable des déchets et la mobilité...

La mobilité est l’une des priorités de Rambouillet Territoires et à ce titre elle mène différentes actions :

  • déploiement sur l’ensemble du territoire de bornes de recharges pour véhicules électriques,
  • mise en place d’une application afin d’impulser le covoiturage,
  • mise à disposition des associations et des communes de véhicules électriques,
  • déplacements des agents communautaires en voitures électriques et vélos à assistance électrique,
  • expérimentation du télétravail par des agents volontaires.

Enfin, afin d’inciter les habitants à agir, Rambouillet Territoires leur apporte une aide financière pour leurs travaux d’économie d’énergie ainsi que pour l’installation de récupérateurs d’eau de pluie. 

Cet engagement pour un développement territorial durable est reconnu et récompensé. Ainsi, la candidature de Rambouillet Territoires a été retenue dans le cadre du programme national « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) » initié par le Ministère de l’environnement et les actions de mobilité électrique ont été récompensées par le trophée des territoires électromobiles décerné par l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique.   

Le scope 1 comprend les émissions directes des sources fixes de combustion [poste 1] (gaz naturel), les émissions directes des sources mobiles à moteur thermique [poste 2] (essence et diesel pour véhicules et tondeuses).

* Champs obligatoires
20211 membres inscrits
2608 facteurs d'émissions validés
1967 bilans GES publiés
18 guides sectoriels